Qui sommes nous

Histoire de la CFTC

2018

et maintenant?

Fidèle a ses valeurs la CFTC souhaite devenir représentative au CCE afin de pouvoir faire entendre la voix des salariés trop souvent écartés des décisions qui nous touchent sur le terrain et donc dans nos vies quotidiennes. Elle souhaite prendre part pleinement et de droit aux votes qui régissent nos rémunérations, nos conditions de travail, nos avantages et ainsi maintenir l équilibre indispensable entre nos vies personnelles et professionnelles. Si vous aussi vous avez a cœur de défendre et accompagner vos collègues, si vous voulez garantir le maintient et l améliorations de vos droits et rémunérations,si vous ne voulez plus laisser les autres décider a votre place n hésitez pas a nous contacter

2016

DANS UN MONDE EN BOULEVERSEMENT, LA CFTC FAIT ÉVOLUER LES DROITS DES SALARIÉS

A travers le débat sur la loi Travail, la CFTC prône un dialogue social au plus près des salariés. Elle défend la négociation dans l’entreprise et œuvre au renforcement des branches. La CFTC a permis de développer le Compte Personnel d’Activité, le droit à la déconnexion ou encore l’accompagnement des jeunes à la recherche de leur premier emploi.

2013

LA CFTC VOIT GRAND

La CFTC confirme sa place importante sur l’échiquier syndical. La mesure de l’audience syndicale met en lumière le poids de la CFTC : 10,62 % sur l’ensemble des cinq organisations représentatives au niveau national ! Désormais, la représentativité des OS est reconnue sur la base de critères adaptés aux niveaux de l’entreprise, de la branche et de l’interprofessionnel. Au niveau national et interprofessionnel, comme au niveau d’une branche professionnelle, une OS doit recueillir au moins 8 % des suffrages exprimés pour être représentative et donc pouvoir signer des accords collectifs.

2006

Statut du Travailleur

La CFTC a un projet de société pour sécuriser les parcours de vie : le statut du travailleur. Il s’agit de permettre la construction du parcours professionnel et la mobilité choisie. il s’est vu décliné dans un certain nombre de droits rattachés à la personne comme le CPA, les droits rechargeable la portabilité du DIF et des complémentaires santé. Il porte des propositions concrètes qui revendiquent la primauté de la personne sur les exigences de l’économie. la CFTC milite aujourd’hui pour un élargissement de la participation à toutes les entreprises. La CFTC est favorable à la diminution du temps de travail afin, à la fois, de partager le travail et d’apporter, sur le plan individuel, plus de temps libre aux travailleurs

1991

la vie a défendre

Avec son nouveau slogan, la CFTC se positionne au-delà des relations de travail, elle affiche encore plus le sens donnée à son action depuis des décennies : défendre la qualité de vie au travail et les parcours de vie, non seulement au travail, mais également en dehors de l’activité professionnelle.

1980

Dans un contexte économique défavorable la CFTC prend part à de nombreuses innovations sociales

 la CFTC fait voter une loi qui permet aux demandeurs d’emploi d’être considérés comme travailleurs ; ils peuvent ainsi maintenir leur droit à la retraite. En 1984, la CFTC s’engage avec succès dans la bataille en faveur de la liberté scolaire. En 1985, elle soutient la création de l’allocation parentale d’éducation.

1964

Congrès de Versailles Scission Création de la CFDT

Une majorité de congressistes proposent de transformer le syndicalisme social chrétien CFTC en syndicalisme révolutionnaire CFDT. 300 délégués quittent la salle et décident de maintenir la CFTC. Privée de son patrimoine, son matériel, ses archives, le redémarrage est difficile.

1941

La liberté syndicale en danger La CFTC entre en résistance

Elle participe au Conseil National de la Résistance avec Jean Moulin et à la rédaction de son programme qui prépare la généralisation des assurances sociales, des retraites complémentaires etc.

À la libération, les idées de la CFTC se retrouvent dans les nationalisations et dans l’appel général en faveur du redressement du pays

1930

DE NOUVEAUX DROITS DÉBATTUS DANS LES ANNÉES 30

La CFTC formalise ses propositions comme en 1932 avec la loi généralisant les allocations familiales à l’ensemble des salariés et, en 1936, avec le « Plan CFTC », qui propose un salaire minimum, la réduction de la durée du travail, des logements sociaux, les conventions collectives, etc.

1919

Création de la CFTC

les syndicats chrétiens se rassemblent et forment la CFTC

elle s’impose une priorité : la défense des plus faibles et des plus démunis et respecte 3 principes d’actions : le respect de la dignité de chaque personne, le service du bien commun  et la subsidiarité.